Quel est le moyen de contraception le plus efficace ?

Selon l’OMS ou l’Organisation mondiale de la Santé, la contraception est comme l’utilisation de méthodes, de dispositifs, de procédures ou d’agents pour éviter ou diminuer la probabilité de fécondation. Ce qui signifie que tous les moyens de contraception vous permettent d’empêcher le risque de grossesse non désiré. Les méthodes de contraception sont très nombreuses à ce jour et elles pourraient être temporaires et réversibles pour éviter une grossesse. Certaines personnes les utilisent également pour se protéger de l’IST ou d’autres maladies sexuellement transmissibles. Mais lesquels de ces différents types de contraception sont les plus efficaces et comment les choisir ?

Comment agit un moyen de contraception sur une personne ?

D’une façon générale, les méthodes de contraception agissent en bloquant l’ovulation, comme le cas de patch contraceptif, de l’anneau vaginal ou de la pilule. Les contraceptifs permettent aussi d’empêcher la rencontre entre l’ovule et les spermatozoïdes, comme le diaphragme, le préservatif ou les spermicides. Elles agissent aussi en évitant la nidation de l’œuf, comme le dispositif intra-utérin ou le stérilet. La plupart de ces moyens de contraception se sont montrés efficaces, mais cela dépend d’une personne à une autre. Que ce soit pour un homme ou pour une femme, il est indispensable de tenir compte de différents critères avant de choisir la méthode contraceptive la mieux adaptée. Avantages, inconvénients, effets indésirables, période d’utilisation, mode d’administration, c’est important de connaitre quelques informations à propos d’eux.

Les moyens de contraception avec hormones sont-ils efficaces ?

Souvent, quand il s’agit d’un moyen de contraception hormonale, cela implique à la fois deux types d’hormones (progestérones et œstrogènes). Les fabricants combinent ces deux hormones pour prévenir les grossesses. L’association de ces deux hormones est très efficace, mais elles ne sont pas bénéfiques pour lutter contre les maladies sexuellement transmissibles. La plus connue en France est la pilule, prise par voie orale chaque mois. Encore dans les hormones combinées, l’anneau vaginal est un dispositif de contraception, présenté sous forme d’un anneau en plastique, inséré dans les canaux vaginaux pendant 3 semaines et retiré pendant les règles. Mais d’autres méthodes de contraception hormonales n’utilisent qu’une seule hormone, notamment les hormones progestatives. Évidemment, le traitement ne contient pas d’œstrogène, ce qui est le plus recommandé pour les femmes qui allaitent. Vous pourrez trouver une pilule à progestérone seule que vous devez prendre tous les jours, sans arrêt par voie orale. L’utilisation d’un implant, une tige flexible, placée sous la peau et qui diffuse de l’hormone, est très intéressante pour les personnes qui ne sont pas très douées avec la prise quotidienne de pilule. Ainsi, l’injection trimestrielle de la progestérone par voie intramusculaire dans les fesses ou les bras est très bénéfique. L’existence du DIU ou du dispositif intra-utérin facilite aussi la vie d’une femme en première contraception à présent. Le DIU avec un progestatif en forme de T libère de la progestérone, placé dans l’utérus par un professionnel de santé et qui peut durer 5 ans.

Et qu’en est-il de la contraception sans hormone ?

Deux options sont possibles comme moyens de contraception sans hormone, que ce soit pour homme ou pour femmes. Avec les méthodes dites « barrières », il n’y a pas de possibilité que les ovules et les spermatozoïdes se rencontrent. La méthode barrière la plus répandue est le préservatif masculin, qui s’avère efficace et existe en toutes sortes : tailles, couleurs, parfums, matériaux. Il est prouvé que cette méthode contraceptive réduit le risque de contamination des maladies sexuelles. Comme le préservatif masculin, le préservatif féminin est très pratique, mais un peu plus encombrant. L’utilisation d’un diaphragme avec un spermicide pendant les rapports sexuels empêche la rencontre de l’ovule et le spermatozoïde. Le diaphragme est une coupelle en silicone ou en latex, placée dans le vagin avant la relation sexuelle, puis retirée 6 heures plus tard. Il existe aussi les méthodes définitives, qui concernent une contraception permanente, irréversible et qui ne représente pas en général des effets secondaires. Il y a la ligature des trompes par célioscopie ou laparoscopie que vous pourrez faire chez les femmes et la vasectomie chez les hommes.

Gels lubrifiants intimes : profiter d’un large choix en ligne
Comment éveiller vos sens et pimenter votre vie intime ?